Aller au contenu principal
Accueil > News > Restauration : nettoyage des bustes en terre cuite

Restauration : nettoyage des bustes en terre cuite

La campagne de nettoyage a débuté avec deux chefs-d'oeuvre de la sculpture française du XVIIIe siècle : Le Maréchal de Saxe et Le Maréchal de Lowendal de Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), portraitiste attitré de Louis XV. Le nettoyage proprement dit a consisté à appliquer des chiffons imbibés pour enlever la crasse sans altérer la terre, et à employer une brosse dans les creux de la sculpture, plus difficile d'accès. L'opération a permis de rendre à ces deux bustes, dépourvus de patine, une jolie teinte ivoire proche de la tonalité originale de la terre. La crasse cachant les détails et la texture de la surface, ce nettoyage a également été l'occasion de redécouvrir le travail virtuose de modelage de Lemoyne, tantôt en donnant un aspect lisse aux chairs, tantôt en rendant de façon plus libre et expressive la chevelure. Le dégagement de la crasse a également révélé d'anciens accidents et des bouchages d'un coloris souvent désaccordé. La teinte de la sculpture a été harmonisée dans un second temps à l’aide de délicates retouches à l'aquarelle et aux pastels afin d'harmoniser la couleur de la terre. Ces fières personnalités de la cour de Louis XV ont ainsi retrouvé tout leur panache !

Ce fut ensuite le tour du buste présumé de Juliette Récamier par Joseph Chinard, oeuvre plus délicate à traiter. L’étude préalable avait démontré que l'oeuvre était recouverte de plusieurs patines, partiellement encrassées ; différents essais de nettoyage ont été effectués pour déterminer la méthode à suivre. La terre cuite a finalement été nettoyée à la gomme, en révélant l'état de l'oeuvre sous la crasse et les bouchages. Se distinguent la couleur originelle de la terre, plutôt claire, et celle des patines tirant vers l'ocre, ainsi que des fissures plus ou moins prononcées (mais qui ne menacent pas l'oeuvre), résultant d'accidents de cuisson ou de casses ultérieures. La base, solidaire du buste, avait été particulièrement remaniée par le passé.

Nous vous invitons à régulièrement consulter cette page pour suivre le cours de cette campagne qui s’achèvera fin novembre.

Pour aller plus loin

Accès, horaires, accessibilité

Musée Cognacq-Jay
8, rue Elzévir
75 003 Paris

Tél. : 01.40.27.07.21
Métro : Saint-Paul, Chemin-Vert, Rambuteau
Bus : 29, 69, 76, 96

Ouvert de 10 heures à 18 heures, du mardi au dimanche (fermeture de la caisse à 17h30). Fermeture le lundi et certains jours fériés : le 1er janvier, le 1er mai, le 8 mai, le 14 juillet, le 15 août, le 1er novembre, le 11 novembre, le 25 décembre.

Le premier niveau du musée est actuellement fermé au public En raison du démontage de l'exposition Sérénissime! De Tiepolo à guardi
Réouverture prévue le 26 juillet avec nos collections permanentes! Le reste du musée reste accessible et gratuit. 

Les musées de la Ville de Paris renforcent leur sécurité.

Nous vous remercions de bien vouloir ouvrir vos sacs à l'entrée et de montrer leurs contenus. Les bagages seront catégoriquement refusés.

Attention ! : Le musée n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite.

Festival Traversées du Marais
"À Contretemps"
Du 8 au 10 septembre 2017